Nos actualités

Marché de l’Intérim : état des lieux post COVID-19

Travail temporaire : comment évaluer l’impact de la crise sanitaire sur le marché de l’intérim ?
Tout comme de nombreux secteurs d’activité, le marché de l’intérim a été fortement impacté par la crise de la COVID-19. La période du confinement a été marquée par un gel quasi-généralisé des recrutements et par l’interruption de nombreuses missions en cours. Selon la DARES (Direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques), 40,4 % des postes en intérim ont été supprimés au cours du 1er trimestre 2020, un recul historique pour la France, qui n’avait pas enregistré de tels chiffres depuis 1998.

Marché de l’intérim : le secteur a beaucoup souffert de la pandémie de COVID-19
Le confinement a aujourd’hui pris fin. Malgré cela, les effets de la pandémie continuent de se faire cruellement sentir et de nombreux secteurs peinent à se relever de cette crise sans précédent. Certains d’entre eux enregistrent des baisses d’activité très importantes, à l’instar de l’industrie (-40,7 %) et du tertiaire (-31 %).
Le marché de l’intérim ne fait pas exception à la règle. Ce dernier dépend en effet de la bonne santé économique des organisations, or la reprise tant attendue reste timide et inégale en fonction des secteurs d’activité. Des industries phares et habituellement très enclines à recruter des intérimaires, comme le secteur automobile ou l’aéronautique, font aujourd’hui face à un marché figé et à des consommateurs encore prudents.
Le marché de l’intérim est ainsi toujours dans l’attente d’une reprise plus franche dans les mois à venir. Toutefois, certains facteurs pourraient aller dans le sens d’une amélioration et notamment :
• Le lancement de la saison estivale et la reprise progressive du tourisme
• Les plateformes logistiques et la grande distribution qui ont gagné des parts de marché pendant la crise via le e-commerce et ont besoin de recruter
• Les activités exigeant des créations de postes pour se conformer aux nouvelles contraintes sanitaires en vigueur
• La frilosité des employeurs à embaucher, qui peut les amener à considérer le travail temporaire comme une option moins risquée

Travail temporaire : quelle leçon tirer de la crise sanitaire ?
Retour à la normale ou remise en question ? La crise de la COVID-19 a bouleversé nos certitudes et nos habitudes. Nous avons plus que jamais fait appel à la dématérialisation et au numérique pour préserver notre économie et permettre à chacun, dans la mesure du possible, de rester actif.
Le travail temporaire, secteur globalement paralysé au cours du confinement, a ainsi pu prendre conscience de la nécessité de s’équiper ainsi que de se former au travail et au recrutement à distance. Une véritable opportunité pour le marché de l’intérim de se réinventer afin de mieux anticiper les éventuelles crises à venir.

Découvrez l’interview de Vincent FORLOROU, directeur de l’agence de Neuilly qui expose sa stratégie d’après crise pour Qualis

 

Par Lucie Laval – Contentactic – Copyright2020